Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 18:39

La création artistique contemporaine semble de plus en plus menacée par la rapidité des procédures marchandes et des circuits promotionnels, qui engagent des rapports dangereusement superficiels avec le fond des problèmatiques artistiques et culturelles, de sorte que l'initiation à l'éducation artistique est remise en question.

Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle et de jouir des arts. Le principe qui est à la base de ce droit est la reconnaissance du besoin fondamental que ressent tout individu de partager l'expérience artistique de l'humanité. C'est au nom de ce principe que Francis MBELLA, essaye de contribuer à l'évolution du statut de l'artiste.

 

Et comme le dit Emile H. Malet, "Nous vivons une époque de grandes transitions. La transition artistique que nous vivons, qu’on nous impose surtout, vise à mettre Jeff Koons et ses formes en plastique au même niveau que Léonard de Vinci, Rembrandt, Picasso, Bonnard, Van Gogh ou même plus proche Mbella ou Lyollo. Ce ne sont plus ces derniers Artistes monumentaux qui sont exposés au Château de Versailles mais une kyrielle d’artistes médiocres qui font des zizis plastifiés ou le vagin de la Reine avec de l’aluminium rouillé.

Où est le progrès ? Où est l’inventivité ? Où est la création ? Certes, ces gadgets sont commodes et distraient les foules en satisfaisant à des jouissances de court terme et à bon marché. En les informatisant, un sentiment de puissance et de maîtrise de l’objet capte l’attention du consommateur et aussi son portefeuille. Toute la ruse du numérique est de faire croire que les Google, Apple, Facebook, Amazon… sont des entreprises philanthropiques à grande échelle alors qu’elles sont dirigées par des capitalistes âpres au gain et avides de corréler les sociétés sur le monde virtuel".

Eduquer, c'est trop souvent dénaturer. Aussi hésite-t-on à ramasser en quelques traits les attitudes que la pensée humaine a successivement adoptées en face des problèmes que lui posaient l'art. Mais peut-être aussi qu'éduquer rapproche-t-il de l'essentiel: Cherchant les branches maîtresses enfouies dans le fouillis palpitant du feuillage, on atteint parfois le tronc. Voilà une certaine vision de l'art contemporain que Francis MBELLA essaye d'incarner car comme il le dit: "L'art est en définitif le moment de l'extériorité, il dévoile la vérité elle-même. La finalité de l'art est de réapprendre ce qu'est le visible. Mon but est de restaurer cette dimension de vérité perdue par l'abus et la dictature de l'intelligible. Autrement dit, de restaurer cette dimension de vérité que l'art avait perdu depuis que le sensible était "inférieur" à l'intelligible.

www.artreflexinternational.com
www.artreflexinternational.com
www.artreflexinternational.com
www.artreflexinternational.com
www.artreflexinternational.com
www.artreflexinternational.com
www.artreflexinternational.com
www.artreflexinternational.com
www.artreflexinternational.com
www.artreflexinternational.com
www.artreflexinternational.com
www.artreflexinternational.com
www.artreflexinternational.com
www.artreflexinternational.com
www.artreflexinternational.com
www.artreflexinternational.com
www.artreflexinternational.com
www.artreflexinternational.com
www.artreflexinternational.com

www.artreflexinternational.com

Francis MBELLA, au-délà de la transition artistique - NATIONS UNIES (Hors-les-murs)-Exposition itinérante !Francis MBELLA, au-délà de la transition artistique - NATIONS UNIES (Hors-les-murs)-Exposition itinérante !

Art Reflex International, propose: "Francis MBELLA, itinéraire d'un Peintre habité" , exposition itinérante dans le monde.

Pour toutes Institutions, Musées ou Galeries intéressés pour présenter cette exposition, téléphoner au (+33) 1 40184479 ou au (+33) 6 67541669

Email: artreflex19@yahoo.com

Partager cet article

Repost0

commentaires